Guide de rentrée

Informations municipales

Retour en images

Carnaval des écoles
juin 2016
Gala Auversion Rythme
2016
La chambre Mandarine
Compagnie de l'Entracte

Publications

Journée nationale de sensibilisation aux violences faites aux femmes

Vie locale
Date: 25 novembre 2017

La lutte contre les violences faites aux femmes fait l’objet d’une politique publique à part entière depuis plus de 10 ans. L’arsenal législatif a été profondément renforcé, des dispositifs ont été  
expérimentés et déployés sur l’ensemble du territoire, les moyens financiers et humains ont été considérablement accrus. Le 4ème plan de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes (2014-2016) a grandement contribué au renforcement du repérage et de la prise en charge des victimes.
Si l’accompagnement et la mise à l’abri des femmes victimes de violences a progressé, en revanche, les faits de violences et le nombre de victimes reste dramatiquement stable.
En France, toutes les sept minutes, une femme est violée ; tous les deux jours et demi, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou exconjoint ; 220 000 femmes sont victimes chaque année de violences dans le couple.
Derrière ces chiffres, il y a des femmes, des enfants, dont le quotidien est fait de souffrances et de peur.
Ces violences sont insoutenables et inacceptables pour nous toutes et tous.
La lutte contre ces violences doit donc être menée sans relâche. C’est pourquoi le Gouvernement a lancé le 5ème Plan de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes (2017-2019). Ce nouveau plan, dont les moyens ont été encore augmentés, est organisé autour de mesures fortes, pour permettre aux femmes victimes de violences d’accéder à leurs droits d’être protégées et accompagnées, pour sortir des violences et se reconstruire. 
Nous sécuriserons et nous renforcerons les dispositifs ayant fait leurs preuves dans le 4ème plan, comme la formation des professionnel.le.s, l’hébergement d’urgence ou encore le téléphone grave danger. Et puis, nous allons plus loin encore en amplifiant l’action publique là où les besoins sont les plus importants, vers les publics et les territoires les plus fragiles, vers toutes les formes de violences.
Si ce combat dépend des pouvoirs publics, il doit impliquer l’ensemble de la société. Il est de notre ressort de donner l’impulsion nécessaire au changement des mentalités pour que la tolérance à l’égard des violences recule et que la honte change de camp.
Ce n’est qu’en nous mobilisant collectivement que nous parviendrons à attaquer le problème à sa source et faire reculer les violences sexistes. Tous les comportements et les propos qui tendent à stigmatiser, à inférioriser les femmes participent, directement ou indirectement au continuum des violences, partant des représentations dégradantes jusqu’aux crimes sexuels et aux meurtres conjugaux. Oui, le sexisme tue. C’est pourquoi ce plan s’inscrit dans le plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme que j’ai engagé en septembre 2016.
Les violences faites aux femmes sont séculaires et planétaires. Elles sont économiques, physiques, morales, ou sexuelles. Nous les affrontons toutes. Nous combattons leur banalisation, en usant de mots adaptés pour les nommer. Nous combattons la solitude et l’isolement des victimes. Nous combattons l’impunité des auteurs. Nous avons les moyens. Nous avons la volonté. Nous devons aux femmes des résultats.
 
Laurence ROSSIGNOL,
Ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes.

 

 

Toutes les Dates


  • 25 novembre 2017
 

Propulsé par iCagenda

Site CCSI tourisme

Calendrier

Novembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
6
13
20
27
28

Cabinet médical Péan

Nouveau
Prise de rendez-vous internet