AUVERS-SUR-OISE

 
Point de départ des voyages impressionnistes
 
Paris Ile-de-France — Normandie, aux portes de la capitale.
 
Si l’année 2017 célébrait le bicentenaire de la naissance de Charles François Daubigny (1817-1878) « chef de file de l’école de l’impression »(1) dont le rôle a été déterminant dans l’émergence du mouvement impressionniste, le monde de l’art ne cesse de redécouvrir l’œuvre de l’artiste.
D’abord exposé en 2016 à Cincinnati, Edimbourg puis à Amsterdam aux côtés de Monet et Van Gogh, la japon lui consacra une exposition itinérante dans cinq villes dès l'automne 2018, en partenariat avec le musée Daubigny de la ville d'Auvers-sur-Oise
 
Sous très haute influence impressionniste, la saison culturelle et touristique 2018 résonne des pas de ses peintres : Corot, Daubigny, Daumier, Gachet, Van Gogh, Boggio, ... au détour d’une ruelle fleurie bordée de maisons de pierre, d’un champ où balancent les blés ou bien au bord de la rivière où se côtoient marcheurs, peintres, joggeurs, familles et touristes venus du monde entier. Les propositions foisonnent de nouveautés et invitent le visiteur à :
 
  • Pénétrer l’intimité des lieux de vie et de travail des peintres : maisons-ateliers de Daubigny et d’Émile Boggio, maison du Docteur Gachet, nouvellement labellisées « Maisons des Illustres » par le Ministère de la Culture en 2015 et en 2018, et bien sûr l’auberge Ravoux dite maison de Van Gogh,
  • Voyager avec Daubigny, son fils Karl, Courbet, Dupré, Boudin, Corot, jusqu’à la mer du Nord et à la Manche dans l’exposition « Impressions marines » présentant pus de 80 œuvres entre paysages et travailleurs de la mer au Musée Daubigny,
  • Flâner au bord de l’Oise pour découvrir le « Botin », bateau-atelier de Daubigny, dont s’inspira Monet 20 ans plus tard, reconstruit à l’identique par une équipe de bénévoles pilotés par l’association Sequana, enfin faire «escale» au belvédère récemment aménagé, s’y rafraîchir, se laisser bercer par le clapotis de l’eau et éblouir par la lumière du soleil jouant avec ses reflets,
  • S’immerger dans le tout nouveau parcours «Vision Impressionniste, Naissance et Descendance » et découvrir une trentaine d’œuvres de la collection départementale au Château d’Auvers-sur-Oise,
  • Se laisser séduire par l’envoûtante mais dangereuse « Fée Verte » au musée de l’Absinthe,
  • Rencontrer des artistes toute l’année à la Galerie d’Art Contemporain le temps d’une exposition ou d’une conférence, y découvrir le collectif GRAP’s et les ateliers d’artistes,
  • Pousser les portes de la célèbre église et s’enivrer de musique lors du 38e opus du Festival international d’Auvers-sur-Oise.

« Auvers ... c’est gravement beau ... »

 

 
 
 
(1)extrait de la lettre de Vincent van Gogh à son frère Theo 20 mai 1890
(1) Léo Lagrange, La Gazette des Beaux-Arts, 1865
 

 

 

 

 
Mathurin Méheut, Peintre de la Grande Guerre
Au musée Daubigny
On ne sait pas comment ça a commencé
Galerie municipale d'art contemporain
Daniel Zimmermann Quartet
Une proposition Auvers Jazz
Auvers Noir
Le dimanche 14 oct sur le parvis de l'Hôtel de ville

Informations municipales

Nouvelle salle Daubigny
Manoir des colombières